Brève présentation de la revue

Avec le déclin du rôle historique des classes, la critique de la société capitalisée ne peut plus trouver l’essentiel de ses références dans les théories et les pratiques du mouvement prolétarien comme elle l’a fait depuis le début du XIXe siècle jusque dans les années 70 du XXe siècle.

Aujourd’hui, même si les replis identitaires perdurent, si les intégrismes communautaires se renforcent en réaction à la domination planétaire de l’économie, on assiste aussi au retour d’une critique qui ne se limite ni au cercle étroit des « théoriciens » ni à une réflexion universitaire entachée de ses implications à l’État. Cette critique exprime concrètement le refus de la tyrannie du capital et des mythes de la société du travail, le refus d’admettre que les individus soient réductibles à une valeur économique ou sociale.

Temps critiques n’est pas une revue confidentielle s’adonnant à la pure théorie, mais plutôt un état des lieux de l’activité critique en France et dans le monde ; un effort pour concevoir une action politique qui tienne compte des transformations du capitalisme et de ses nouvelles contradictions ; une critique qui affirme le devenir-autre des rapports entre l’individu et la communauté humaine.


Numéros parus


Numéro 19 — Automne 2018

De la nature des luttes actuelles
Coups et à-coups de la capitalisation
Une critique des poétiques révolutionnaires

Voir le sommaire >>

Numéro 18 — Automne 2016

Les nouvelles articulations de la puissance
État et souveraineté dans la globalisation
Fluidité et virtualisation du travail et de l’argent

Voir le sommaire >>

Numéro 17 — Printemps 2014

Sur la politique du capital
Consommation et dynamique du capital
Le présent des transformations du travail
Valeur et crise

Voir le sommaire >>

Numéro 16 — Printemps 2012

Luttes actuelles et communauté humaine
Flux de capitalisation et systèmes techniques
L’État-réseau : histoire et modalités

Voir le sommaire >>

Numéro 15 — Hiver 2010

Capitalisme
Capital
Société capitalisée

Voir le sommaire >>

Numéro 14 — Hiver 2006

Jeunes en rébellion
Catastrophisme ou révolution ?
Luttes actuelles et universalité

Voir le sommaire >>

Numéro 13 — Hiver 2003

I.- Une révolution à titre humain ?
II- L’État de la société capitalisée
III- 11 septembre, 21 avril… Quelle histoire !

Voir le sommaire >>

Numéro 12 — Hiver 2001

Les luttes
Politique en vérité
État et médiation
L’école

Voir le sommaire >>

Numéro 11 — Hiver 1999

L’aliénation ou le cours présent des particularismes
La politique : à l’impossible nous sommes tous tenus
Construire un échange équilibré avec la nature

Voir le sommaire >>

Numéro 10 — Printemps 1998

L’État : vers le tout social
Les théories du travail dépossédées de leur objet
Le dernier bouc émissaire : la mondialisation
Les nouvelles formes de domination

Voir le sommaire >>

Numéro 9 — Automne 1996

Par ou la sortie ?
Contre la fausse opposition entre l’économie et le social, credo immédiat de la société capitalisée affirmons l’urgence de la politique

Voir le sommaire >>

Numéro 8 — Automne 1994/Hiver 1995

La démocratie et après...
La fin de la modernité et ses avatars
Face à la question politique

Voir le sommaire >>

Numéro 6/7 — Automne 1993

La valeur sans le travail
Fonction et déclin des classes sociales
L’individu encore de la revue

Voir le sommaire >>

Numéro 5 — Automne 1992

La communauté inconciliable
L’éclatement des références

Voir le sommaire >>

Numéro 4 — Automne 1991

“L’homme en trop” ?
Activité, travail et formation
Variations sur la guerre dans le Golfe
Et l’éducation ?

Voir le sommaire >>

Numéros

Voir le sommaire >>

Numéro 3 — Printemps 1991

Un monde aux ordres
La guerre et son envers
Des mouvements contre la guerre

Voir le sommaire >>

Numéro 2 — Automne 1990

Contre l’État-nation
La logique de l’antisémitisme
L’individu au cœur de la critique

Voir le sommaire >>

Numéro 1 — Printemps 1990

A propos de l’Allemagne

Voir le sommaire >>