L’Individu et la communauté humaine

Anthologie et textes de Temps critiques (volume I)


Fiche technique


Auteur(s) : Jacques Wajnsztejn, Jacques Guigou
Éditeur : L'Harmattan
Lieu d'édition : Paris  
Collection : Temps critiques 
Date de parution : septembre 1998
Nombre de pages : 424 p. 
Dimensions : 13,5 cm × 21,5 cm  
Présentation : broché   
ISBN : 2-7384-6771-7
EAN : 9782738467713


Commandes pour libraires

Diffusion et distribution : Éditions L'Harmattan, collection Temps critiques


Présentation

Les mouvements contestataires de la fin des années soixante et tout particulièrement Mai 68 en France et le « Mai rampant » italien constituent un tournant historique. Ils se sont manifestés dans une double dimension : la première s’inscrit dans la tradition du mouvement ouvrier révolutionnaire (conseils, autogestion), alors que la seconde ouvre une époque nouvelle en créant une parole libre qui vise une révolution généralisée à toute la vie et la fin des séparations. Toutefois ces mouvements n’ont pas trouvé de médiation concrète capable de réaliser l’universalité de leur contenu historique. Cette immobilisation du processus révolutionnaire a été à l’origine, d’une part de l’éclosion de mouvements particuliers (féminisme, écologisme) et d’autre part de l’éclatement d’une théorie révolutionnaire désormais orpheline de son sujet (le prolétariat).

Le temps de la critique est alors venu ; celui du bilan politique mais aussi celui de la connaissance d’un monde profondément transformé par la capitalisation de quasiment toutes les activités humaines. Un monde dans lequel l’objectivité des positions de classe laisse la place à une subjectivité problématique d’individus qui oscillent entre hyperindividualisme (l’egogestion) et repli sur des identités formelles ou des communautés du passé (intégrismes). Dans cette tension, se lit pourtant, en filigrane, le besoin d’une communauté humaine dans laquelle pourrait s’exprimer l’exigence des singularités.

Ce premier ouvrage de la Collection Temps critiques n’est pas une énième commémoration de 68, mais un ensemble d’écrits impliqués dans les luttes de ces dix dernières années contre la société capitalisée. Ils veulent développer une nouvelle conception de l’activité critique pour des individus qui n’ont pas abandonné l’espérance d’une tout autre communauté humaine.

 


Sommaire

Avertissement

PREMIÈRE PARTIE
La perte du sujet révolutionnaire et la nécessité d'une nouvelle théorie critique

DEUXIÈME PARTIE
La tension individu-communauté

TROISIÈME PARTIE
La crise de l'État

  • Chapitre I : Les nouveaux visages de l'État
  • Chapitre II : Le bluff néo-libéral du marché
    • II.1. Ni plan ni marché
    • II.2. « L'économie de marché » ne représente pas une nouvelle formation sociale

QUATRIÈME PARTIE
Pour une critique politique